En formant son nouveau gouvernement, le Président Macky Sall a préféré se séparer de Birima Mangara, alors chargé du ministère du budget. Une décision qui a eu le don de susciter chez Serigne Modou Bousso Dieng un commentaire à travers lequel il estime que  » le dernier pont qui reliait le Palais aux populations de Touba  » a été mis en ruine.

 » C’est manifestement une décision qui n’a guère été bien réfléchie de la part du Président de la République. À défaut d’avoir nommé, en son temps, des responsables politiques issus de Touba capables  de lui servir de relais par rapport aux populations de la cité, le Chef de l’État pouvait, néanmoins, compter sur Birima Mangara qui assurait, tant que bien que mal la liaison. Il avait au moins réussi à entretenir d’excellentes relations avec les populations et avec les chefs religieux. Sa défenestration siffle le début d’une nouvelle ère forcément marquée par des tensions qui ne seront que plus vives.  »

Câblant Dakaractu, Serigne Modou Bousso Dieng estime que la nouvelle composition du gouvernement est une réponse envoyée aux localités qui n’ont pas voté pour lui.

LEAVE A REPLY