Cette belle moisson émane en grande partie de l’œuvre de Birima Mangara qui a appuyé le mouvement « Wa Mangara » et tous les leaders de la Coalition Benno Bokk Yakaar.

Une volonté qui ne s’est pas extériorisée, aurait été comme si elle n’avait jamais existé. C’est ce qu’a sans doute compris le ministre du budget, Birima Mangara en impulsant une dynamique gagnante à la coalition Benno Bokk Yakaar. L’unité dans l’action a toujours été son maître mot. Il ne se faisait pas prier pour éteindre tous les foyers de tension entre les responsables de la mouvance présidentielle. Bien introduit dans les foyers religieux, il n’hésitait pas à faire des actions pour rendre leur existence plus agréable.

A son actif, on peut relever le soutien finacier aux imams ; aux chefs de quartiers, de villages, aux couches vulnérables et la réfection de plusieurs mosquées dans les départements de Diourbel, Bambey, Mbacké et même Darou Mousty. Régler les préoccupations des Sénégalais, était son viatique. Il s’y ajoute qu’il appuyait de manière considérable les responsables de Benno Bokk Yakar de la région de Diourbel dans un élan unitaire. Last but not least, il a transformé les cibles sociologiques en cibles électorales. Ce serait faire un crime de lèsemajesté que d’occulter le rôle du Mouvement « Wa Mangara »

MADJIGUENE MANGARA ET SON MOUVEMENT INVESTISSENT LE BAOL DE FOND EN COMBLE

Durant tout le processus électoral, elle s’est beaucoup donnée. Elle ? C’est Madjiguène Mangara, épouse du ministre du budget Birima Mangara. A travers le mouvement « Wa Mangara » , elle a investi toutes les rues du département de Diourbel, de Mbacké et de Bambey.La vulgarisation du Pse, la proximité et le Social ont fait chavirer les cœurs dans le Baol. A chaque fête religieuse, elle offrait des oignons et des pommes de terre à plus de 2000 familles. Elle a eu à financer plus de 200 Gie de femmes.

Ledit Mouvement s’est distingué lors des parrainages où Maguy Mangara a enrôlé pour la première opération près de 10000 signatures. Elle était aussi présente avec ses amis et étalaient leur force mo bilisatrice pendant les accueils réservés au Chef de l’État lors du Magal de Touba et l’inauguration de Ila Touba À la tête du mouvement ”Waa Mangara ”, Madjiguène Mangara avait relevé le défi de la mobilisation, à l’occasion de l’arrivée du candidat Macky Sall à Diourbel dans le cadre de sa campagne électorale.

L’épouse du ministre du budget Birima Mangara avait demandé à son hôte de se rendre à l’évidence qu’il n’est plus besoin de nourrir des inquiétudes quant à l’engagement de le réélire dès le premier tour. ”Nous avons voulu lui prouver que Diourbel est un terrain politique taillé à sa mesure. Nous avons aussi essayé de lui montrer que nous n’avons jamais croisé les bras et que nous allons continuer à travailler pour lui donner la victoire.” Et Madjiguène Mangara d’inviter les populations de Diourbel à aller retirer leurs cartes d’électeur et voter massivement le 24 février prochain pour une victoire dès le premier tour de son candidat…

Chose sûre : l’histoire lui donne raison notamment dans le département de Diourbel où Benno Bokk Yakaar a coiffé Idy au poteau. Cela a été possible grâce à un coaching gagnant savamment managé par Birima Mangara. Ce dernier a la claire conscience que travailler pour la réélection du Président Macky Sall, c’est être proche des populations. Il a compris que les Baol – Baol sont des patriotes exigeants qu’il faut convaincre mais surtout il faut les écouter. Sa loyauté marquante envers le Président Macky Sall a fait ses effets.

LEAVE A REPLY