Le fils de Serigne Fallou,  Abdou Karim Mbacké a profité d’une rencontre avec les jeunes pour les inviter à savoir dénicher les valeurs qui fondent l’existence d’ne bonne personne. Dans un wolof châtié il dit : « la seule chose que je sais et qui me fait mal, c’est que la richesse est une bonne chose mais le plus précieux héritage qu’on puisse vous laisser, ce sont les valeurs ». Pour l’homme religieux, les guides doivent léguer à cette jeunesse de bonnes valeurs. « C’est honteux de voir un guide, en qui la jeunesse croit fort et qui au lieu de montrer le bon exemple, la mène dans le mauvais chemin », déplore Serigne Abdou Karim Mbacké. Et d’inciter la jeunesse à suivre les sages, pleins de bon sens et qui leur montre les bonnes valeurs. « Il faut faire de ceux-là vos modèles.»

LEAVE A REPLY