Le leader du parti politique Pastef les patriotes, Ousmane Sonko, a présenté, hier mercredi, sa coalition « Sonko Président ». Il en a profité pour esquisser quelques aspects de son programme de gouvernance.  

 

Une fois élu, Sonko promet de mettre en avant la préférence nationale« Nous ne pouvons plus accepter d’être des étrangers dans notre propre pays et que les étrangers soient mis en avant quand ils viennent chez nous. Qu’on rabaisse les fils du pays et livrer notre économie à ces étrangers. Ça ne peut pas continuer. Il faut que ça s’arrête », a-t-il déclaré. Il met en garde : «Que personne ne nous dise que c’est un débat sensible, parce que la France va faire ceci, la France va faire cela. Ce n’est pas notre problème. On ne peut pas construire notre pays sans nous réapproprier nos ressources. » Il pointe du doigt le niveau de l’industrialisation du Sénégal qui, à son avis, est à un niveau presque zéro industrialisation. «L’Ethiopie, ce qui lui a permis d’avoir cette croissance, c’est son programme industrialisation. Il a fallu qu’il fasse 7 ans, avec aucune politique industrielle, et le 31 décembre, il nous dit que sa priorité, pour un second mandat, ce sera l’industrialisation et l’emploi des jeunes », s’indigne Sonko. « Devons-nous donner le pays à celui-là », s’interroge-t-il. Entre autres réformes, il promet de réduire drastiquement les pouvoirs du Président de la République dans ce pays. « Si nous voulons faire une bonne réforme, il faudra réduire de moitié ses pouvoirs. Parce que nous, nous n’avons pas un président, mais un roi qui a le pouvoir de faire ce qu’il veut, couvert par l’immunité. Ça ne peut pas continuer. » Il a promis également de s’attaquer à l’impunité. « L’impunité qui sévit dans ce pays, ce ne sont pas des détournements, mais du vol de l’argent du contribuable. Et ça ne peut pas continuer. Il faut que cela cesse. Rien que pour cela, il faut que ceux qui s’adonnent à ces pratiques, qu’ils soient enfermés, sans aucune intervention possible. Ils doivent être enfermés et que ce qu’ils ont volé leur soit retiré. Il faut qu’on applique les lois qu’on s’est librement dotés. »

LEAVE A REPLY