Des acclamations nourries ont accompagné les dernières phrases de Serigne Cheikh Bassirou Mbacké Abdou Khadre, dans son discours lors de l’inauguration de l’autoroute Ila’a Touba. Le porte-parole disait, au nom du Khalife Général des Mourides et sous le  » contrôle  » de Serigne Sidi Abdou Lahad,  que son hôte pouvait compter sur ses prières pour qu’il puisse achever l’ensemble des chantiers entamés.  » C’est ainsi qu’il me l’a dit. Il prie Dieu pour qu’Il vous permette de poursuivre l’ensemble des chantiers entamés et que vous puissiez tous les achever.  »

Une prière remplie de  » non-dits  » clairement dits, selon les populations présentes à la rencontre qui ont applaudi avant de verser dans les commentaires.

Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre dira, quelques instants plus tôt, toute la satisfaction du Khalife Général des Mourides de savoir qu’un ouvrage aussi grandiose et aussi important a été construit pour Touba et pour Serigne Touba dans des délais aussi courts.  » Beaucoup pensaient que cette autoroute ne pouvait pas être bouclée dans les 7 ans. Nul n’a jamais œuvré pour Serigne Touba et venir à le regretter. Aucun chantier fait à Touba n’est aussi grand que celui-ci  », dira-t-il en substance. Il précisera, en passant, que l’autoroute Ila’a va être un moyen de voyager plus fluidement et plus rapidement avec des garanties de sécurité non négligeables. Il continue sur ce chapitre par cette autre prière tirée dans un des poèmes de Serigne Touba.  » Dieu, exauce les vœux de celui qui a œuvré pour moi !  »

LEAVE A REPLY