C’est une population grandement sortie en masse, armée de brassards rouges qui a manifesté ce week-end son ras-le-bol de devoir toujours arpenter, sous la poussière,  les tronçons Ndindy-Diourbel,  Ndindy-Diwan Sylla- Darou Moukhty.
Abdou Marône, Saliou Diop et Serigne Modou Kara Sylla, choisis pour porter la parole des trois localités, ont juste menacer de voter contre le Président Macky Sall en 2019 pour avoir manqué de respecter ses engagements de 2008 et de 2012. Le candidat futur vainqueur de la Présidentielle de 2012 avait, confient les manifestants,  » formellement promis de bitumer ces tronçons  » en cas de victoire. À ce jour et malgré les incessants rassemblements des populations, rien n’est encore fait.

 » Ndindy est un véritable catalyseur d’économie. Le Président Macky Sall  avait promis aux populations de bitumer ces axes. S’il ne respecte ses engagements, nous allons le sanctionner lors de la prochaine Présidentielle. C’est la troisième fois que nous nous faisons entendre. Hélas, nous avons remarqué que nos manifestations ne sont pas prises au sérieux. Aujourd’hui, nous avons nos pères et nos chefs religieux derrière nous. Beaucoup de personnes perdent la vie à cause de l’état cahoteux de la route. Cette marche regroupe l’ensemble des 6 communes. Nous ne voulons plus de promesses  », dira Abdou Marone.

Même trompette embouchée par le Chef religieux de Diwan Sylla.  »Cette marche est la mienne. Le Président Macky Sall doit savoir que c’est à cause de nos impôts qu’il dispose d’une caisse noire. Des milliards sont dépensés pour construire des maisons pour foyers rekkfy. Nous, nous demandions jute le bitumage de nos routes. Je sais parler à mes disciples. Dieu sait qu’ils sont d’un nombre non négligeable…  »

Dakaractu

LEAVE A REPLY