Le Commissaire Pape Idrissa Diémé, chef de la sécurité de Présidence, n’oubliera pas sitôt la visite hier jeudi 25 octobre, du chef de l’Etat à Touba, pour les besoins du Magal. Et pour cause : un de ses doigts a été sectionné dans une bagarre avec un garde du corps du khalife des mourides, à la Résidence Khadimou Rassoul.

L’incident s’est produit d’après « L’Observateur », lorsque le chef de l’Etat s’entretenait en privé avec le Khalife général des Mourides, Serigne Bassirou Mountakha Mbacké. En effet, le chef de la sécurité de la Présidence a voulu introduire des agents de la RTS dans la salle, ce que la garde du Khalife a refusé, arguant que c’est une audience privée qui ne devrait pas être filmée. Il s’en est suivi une bousculade énorme.

Dans ce méli-mélo, le Commissaire Pape Idrissa Diémé et l’un des gardes du Khalife nommé Aziz, en sont venus aux mains. Ils se sont cognés aux portes et les vitres des portes principales ont été brisées. Le Commissaire Diémé s’est retrouvé avec un doigt sectionné. Le bruit de vitres cassées a attiré l’attention, jusque dans la salle d’audience où attendaient le porte-parole du Khalife, Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre et les autres responsables qui devaient accueillir le chef de l’Etat.

LEAVE A REPLY