Le situation financière de l’Institut de prévoyance retraite du Sénégal(IPRES) est au bord du gouffre. Selon SourceA, cette structure, qui avait une réserve financière de 200 milliards  F cfa en 2015, est aujourd’hui à zéro francs. Pis, l’Etat du Sénégal, le principal « pilleur », doit à l’IPRES une dette de 8 milliards F Cfa au moment où ses charges techniques passent de 54,6 milliards en 2012 à 1017 milliards F Cfa, selon la lettre de cadrage budgétaire 2019, exploitée par Source A.

LEAVE A REPLY