Le Palais semble perdre sa langue depuis l’annonce de la démission ce dimanche 10 juin 2018 de son désormais ex-ministre du Tourisme cité dans la nébuleuse ayant entouré la gestion du Programme des domaines agricoles communautaires (Prodac), alors qu’il était à tête du département de la Jeunesse. Pourquoi ce mutisme ? Macky est-il déçu par Mame Mbaye Niang ?

A l’annonce du Conseil des ministres devant se tenir exceptionnellement ce lundi, plus précisément au lendemain de la démission spectaculaire du ministre du Tourisme Mame Mbaye cité dans une nébuleuse ayant entouré la gestion du Programme des domaines agricoles communautaires (Prodac), alors qu’il était à tête du département de la Jeunesse, les populations dans leur majorité attendaient sans doute la décision quisera prise par le président de la République sur cette affaire-là. Mais, cette rencontre exceptionnelle aura accouché d’une souris. Le Président Macky Sall et son gouvernement ont joué un sale tour à tous ceux qui attendaient sa réaction sur cette affaire dite de Prodac. Nulle part dans le communiqué du Conseil des ministres, il n’a été mentionné la démission spectaculaire du ministre du Tourisme Mame Mbaye Niang. Pourquoice mutisme ? Macky est-il déçu par Mame Mbaye Niang ? Pourquoi une suite dans le sens de la confirmation ou de l’infirmation de la démission du ministre du Tourisme n’a pas été donnée à ce dossier ? Les Sénégalais ont le droit à l’information.

Mais il semble que le Palais donne l’impression de jouer avec le temps pour persuader le terrible garçon à revenir à de meilleurs sentiments. Toutes nos tentatives auprés des communications du Palais et le porte-parole du gouvernement ont échoué. « Personne n’est au courant de rien et ne sait rien ». Des réponses qui sont revenues dans nos différentes tentatives de percer le mystère d’une telle situation. Il reste que le blog de Yerimpost révèle qu’un froid s’était installé depuis plusieurs semaines entre le président de la République, Macky Sall, etson désormais exministre du Tourisme, Mame Mbaye Niang. D’ailleurs, selon le bloggeur, Cheikh Yérim Seck, un incident insolite et public a eu lieu entre les deux hommes. De mémoire de ses participants, pareille scène n’a eu lieu qu’une seule fois en conseil des ministres sous le magistère de Macky Sall. Celui-ci, muni d’un dossier, l’aurait ouvert, a pris pièce par pièce pour interroger Mame Mbaye Niang autour du scandale Prodac. Comme dans un interrogatoire d’enquête pénale, le chef de l’Etat l’aurait questionné sur des points précis relatifs aux malversations. Chaque fois que Mame Mbaye Niang répondait, il le rectifiait, lui opposait des chiffres, des dates, des faits précis… Pendant au moins une demi-heure, Macky Sall aurait acculé son interlocuteur, décelé des contradictions dans ses réponses, relevé les erreurs, mis en exergue les approximations… en un mot, il l’a confondu et enfoncé devant ses collègues…

Mame Mbaye Niang prié de démissionner

A en croire toujours notre confrère, l’interrogatoire était tellement sévère que tout le monde s’attendait à ce que Mame Maye Niang soit démis de ses fonctions à l’issue de cette réunion du conseil des ministres. « A défaut d’être limogé, tout le monde a compris que quelque chose s’était cassé entre le président et lui. et que son départ, acté, n’était plus qu’une question de timing », aurait confié à Yerimpost un membre de gouvernement. Lorsque le scandale a commencé à barrer la une des journaux, le feu qui couvait entre Macky Sall et Mame Mbaye Niang s’est, selon Yerimpost, attisé. Le ministre du Tourisme aurait dû être prié de bien vouloir démissionner pour ne pas avoir à être démissionné.

Le Temoin

LEAVE A REPLY