Le cas du maire de Dakar continue de constituer une véritable patate chaude entre les mains du pouvoir et principalement du Président Macky Sall. En effet, détenu en prison depuis plusieurs mois dans l’affaire de la gestion de la caisse d’Avances de la ville de Dakar, Khalifa Sall est maintenu en prison, malgré les nombreux pourvois. Mieux, élu député à la faveur des dernières élections législatives du 30 juillet dernier, il n’est autre qu’un représentant du peuple sans voix, ni siège.

Ses avocats faisant des pieds et des mains pour qu’il obtienne, ne ce serait-ce qu’une liberté provisoire, sont à tous les coups déboutés par la Justice. Mais, ils entendent poursuivre leur combat tout en demandant aux souteneurs du maire de la capitale de mener le combat politique. Ces deux groupes sont aujourd’hui appuyés par d’éminents constitutionnalistes et avocats (professeur Babacar Gueye ou encore Doudou Ndoye) qui ont fait savoir que la détention de l’édile de Dakar est en violation flagrante de notre Constitution.

Dans la foulée, des personnalités politiques qui ne manquaient jamais de le défendre en flammes, demandent aujourd’hui sa libération (Abdoulaye Wilane du Parti socialiste (Ps) ou Abdou Mbow de l’Alliance pour la République (Apr)). Ce qui peut signifier une chose : Le dossier Khalifa Sall est devenu un dossier qu’il faut savoir bien géré.

Maintenant, après les rôles que ces différents groupes jouent, l’entrée en action de Tivaouane et de Touba sont une réalité. Des sources sures, actunet est en mesure d’écrire que des émissaires de ces deux villes saintes, institutions de régulation sociale, ont rencontré des sommités du régime Apr-Bennoo Bokk Yaakaar pour leur transmettre un message : Faites votre possible pour permettre à Khalifa Sall de sortir de prison.

Et, il faut le rappeler, Serigne Abdoul Aziz Al Amine, peu avant son rappel à Dieu a formulé cette demande au Président Macky Sall. S’il est vrai que sa demande n’a pas abouti jusqu’à son décès, son successeur qui n’est autre que Serigne Mbaye Sy Mansour tient à poursuivre cette mission pour arriver à aider l’édile de Dakar à sortir de prison et jouir de ses droits de siéger à l’Assemblée nationale en sa qualité de député du peuple. C’est également le cas pour Touba, surtout qu’il faut rappeler qu’il y a tout juste quelques semaines, Serigne Mountakha était à Reubeus où il avait rencontré Mbaye Touré, codétenu de Khalifa Sall dans le même dossier.

Aujourd’hui comme demain, ces deux capitales religieuses souhaitent que leur voix soit entendue par le Président Macky Sall pour que le dossier soit géré comme il le faut. C’est-à-dire, faire obtenir au moins une liberté provisoire au maire de Dakar, également député afin de participer à calmer le jeu politique. Car, ici au Sénégal, des personnalités ont été épinglées pour des dizaines de milliards francs CFA sans jamais être inquiétées. Là, il s’agit pour Tivaouane et Touba de permettre une sortie de prison au moment où l’instruction du dossier va se poursuivre. Peut-être qu’il aurait été plus chanceux s’il pouvait être exilé à…Doha.

Actunet

LEAVE A REPLY