‘Une scène politique de Touba complètement désertée par la grande partie des responsables politiques de l’Apr depuis la débâcle lors des  élections législatives »… Voilà qui est le constat fait par Sokhna Mame Saï Mbacké.   En assemblée générale , vendredi après-midi,  avec les  femmes des 6 Madyana , l’ancienne tête de file de Rewmi a d’abord commenté la cuisante défaite de la coalition Benno Bokk Yakaar à Touba avant de dénoncer  » la mystérieuse disparition de l’appareil politique local de la coalition  ». Pour elle,  » c’est justement le moment d’aller vers les populations pour leur parler et s’enquérir de leurs difficultés.  » Ainsi a-t-elle laissé aux femmes leaders de quartier le soin de donner à leur niveau les causes de la défaite, de lister les doléances des femmes et de décliner une feuille capable de leur faire aborder sereinement et sur de solides bases la présidentielle de 2019.  »

Face à la presse, Sokhna Mame Saï Mbacké ne fera aucun détour.  » Nous réitérons que notre défaite est due au fait que l’essentiel de nos militantes et militants n’ont pas pu voter à cause des actes de vandalisme enregistrés le jour du scrutin.  Toutefois, nous reconnaissons avoir encore du chemin à faire. C’est pourquoi nous avons discuté avec les femmes et nous avons noté qu’il faudra davantage leur venir en aide dans le secteur des financements. Elles veulent travailler mais elles n’ont rien pour démarrer leurs activités économiques. Elles ont aussi besoin de machines pour alléger leurs tâches quotidiennes dans divers domaines. Elles ont besoin d’être redynamisées politiquement. Et c’est ce à quoi j’ai décidé de m’atteler.  »

La petite fille de Serigne Souhaïbou Mbacké de se déclarer confiante quant à la possibilité de renverser la tendance d’ici à la présidentielle.  » Rien ne sera plus comme avant. J’invite tous mes camarades leaders de Benno Bokk Yakaar à faire un travail sérieux de terrain et à le faire dès à présent.  »

LEAVE A REPLY